Comment passer à l’industrie du futur par Vincent de Bentzmann

Vincent de Bentzmann est le président de la société Techteam qui est spécialisée en performance industrielle. Sa société étant également adhérente à la Syntec-Numérique, il est intervenu, au titre de membre de la Commission Industrie du Futur du Syntec-Numérique, du 27 au 30 mars 2018, au salon Global Industrie et a tenu une conférence de présentation du Guide Pratique « Osez passer à l’Industrie du Futur ».

Ce guide pratique a pour ambition d’aider les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) industrielles à se lancer concrètement dans un projet de transformation digitale. Il donne l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour bien démarrer : une approche méthodologique, des ressources et des contacts.

La méthodologie pour passer à l’industrie du futur

La clé pour réussir cette transition digitale est d’inscrire ce projet dans la stratégie de l’entreprise. Avant d’entamer cette transformation, il est donc nécessaire de se poser les bonnes questions : comment l’entreprise sera dans quelques années ? Qui seront ses clients ? Ses concurrents ? Quels services ou produits proposera-t-elle ? Comment seront-ils distribués ? Une fois que ces réponses ont trouvé leurs réponses et que le dirigeant à une vision claire de ce qu’il compte faire, il est temps de passer à la deuxième étape.

Cette deuxième étape consiste en un diagnostic et un cadrage. Diagnostic car il est question d’évaluer la maturité digitale de la société du point de vue de son organisation et de ses outils. Et cadrage car des problématiques vont émerger en masse autour des données disponibles et à produire, de l’existant technologique. Il est donc nécessaire de fixer une ligne directrice. Une fois cette dernière fixée, la société peut passer à la troisième étape.

Cette phase permet de mettre en place les moyens pour la bonne tenue de la transition digitale. Elle détaille également le déroulement du projet (rôle de chacun, par exemple).

La quatrième étape consiste au déploiement du projet de transition. Il est indispensable de bien la surveiller pour éviter tout écarts budgétaires et de délais.

Pour finir la dernière phase est certainement la plus importante, c’est la capitalisation et le prolongement. Une fois que le projet de transformation digitale est lancé sur de bonnes voies, il est très intéressant de profiter de cette nouvelle dynamique pour inscrire la société dans une boucle de progrès permanent et constant. Il faut capitaliser sur les forces nouvellement créées et assurer le prolongement de cette démarche.

Les contacts à développer

Bien entendu, une société qui se lance dans un tel projet de transformation a forcément besoin d’aide. Il est donc important de se constituer une liste de contacts sûrs. C’est pourquoi ce Guide Pratique réunit aussi les délégués Syntec numérique et les correspondants numériques de l’Alliance industrie du Futur, région par région. De plus, Vincent de Bentzmann et sa société Techteam est à même de répondre à ces problématiques.

Vincent de Bentzmann est très engagé dans la transition vers le futur des entreprises, c’est notamment ce qui l’a poussé à participer à l’écriture de ce Guide Pratique avec quelques confrères.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s